Elections professionnelles ORPEA

22 décembre 2022

Le naufrage de la société ORPEA, un cas d’école !

Une société portée aux nues et au pinacle. Une société qui ne craignait rien ni personne, sur un marché tellement captif et tellement prometteur, celui de la « silver economy ». Sauf, sauf… quand quelques journalistes mettent leurs nez dans les petites affaires de ce secteur pour dévoiler des pratiques lamentables et en aucun cas tolérables mais qui étaient connues de tous en réalité depuis fort longtemps.

On comptait les couches comme les biscottes rationnées pour chaque pensionnaire, pour ne donner que cet exemple... Malgré cette terrible gestion, Orpea est un colosse aux pieds d’argile, étranglé par une dette monumentale de 9,55 milliards !

Alors que la société a annoncé le 15 novembre son très lourd plan de restructuration, le titre continue à plonger et passe sous les 7 euros à 6.73 € en baisse de plus de 90 % depuis le début du scandale « Les fossoyeurs ».

Dans cette affaire d’effondrement, il faut y voir comme à chaque fois, les ravages de l’appât du gain de dirigeants prêts à tout et oubliant qu’ils avaient un métier et que c’est en s’occupant des anciens qu’ils pouvaient gagner de l’argent, car même un groupe qui semble solide peut s’effondrer bien plus rapidement que l’on peut le penser.

Enfin, vous y voyez aussi la morale capitaliste, c’est-à-dire que les actionnaires, sont aussi ruinés, quand la société n’a pas su être à la hauteur de son métier.

C’est donc des biscottes pour tous, et finalement le fait qu’après les pensionnaires, les actionnaires soient mis au régime sec est tout à fait moral et vertueux. L’Etat ne doit pas privatiser les gains et socialiser les pertes, mais stopper la dérive marchande dans la santé.

Malgré l’incertitude du devenir du groupe ORPEA, la filiale EHPAD du groupe va avoir de nouvelles élections suite à l’annulation obtenue par notre organisation le 12 septembre 2022. La date du premier tour est prévue le 09 mars 2023, le périmètre de ces élections est de 228 établissements, 12 364,92 ETP sur 82 départements. Le nombre de CSE régionaux est de 10 pour un total de 187 élus titulaires ce qui représente 4 410 heures de délégations par mois. Il est prévu un CSE central à 14 membres. Chaque CSE régional aura une commission CSSCT et une commission au CES central ainsi que 2 DS et un DSC au niveau national par OS représentative.

Grace a notre travail et l’engagement des militants du groupe ORPEA nous avons obtenu une avancée considérable en matière de droits syndicaux dans cette entreprise. Le travail reste considérable pour faire progresser notre OS aux élections et nous aurons besoin de toutes nos structures pour porter la vois de la CGT auprès des milliers de salariés du groupe ORPEA.

Il est important que toutes nos structures se mobilise pour que la CGT soit le plus visible auprès des salariés des établissements ORPEA (liste jointe) et que le résultat de ces élections soit a la hauteur de l’engagement des militants CGT de ce groupe.

Contacts :
Union Fédérale de la Santé Privée CGT : ufsp@sante.cgt.fr
cgtgroupeorpea@gmail.com

Les documents seront mis en ligne au fur et à mesure...