USD 87 : La lutte continue au CHU de Limoges

20 mars 2017

Après deux jours de grève les 7 et 8 mars 2017 durant lesquels les agents du CHU de Limoges ont exprimé avec détermination leur colère et leur profonde souffrance, la CGT et Sud ont été reçus vendredi 10 Mars par la direction pour une séance de négociation.

Les annonces, largement insuffisantes, voir insultantes, ne permettent ni de garantir des conditions de travail acceptables, ni de prendre en charge correctement les usagers de l’hôpital.

Aussi, le 21 mars, la CGT et SUD ont déposé un préavis de grève de 8h15 à 10h15 pour exiger de vraies réponses à vos revendications à l’occasion du Comité Technique d’Etablissement.

Le CTE extraordinaire du 23 mars a permis d’obtenir une avancée significative sur les revendications portées par la CGT et SUD concernant la titularisation des agents contractuels :

  • L’ouverture de 10 postes supplémentaires en plus des 23 déja obtenus collectivement.
  • Chaque année 20% des agents précaires par catégorie professionnelle seront titularisés. Ce principe devra être finalisé pour une mise en route dès 2018.

La Direction a rappelé le recrutement des postes vacants infirmiers et aides soignants. Concernant les effectifs dédiés à la suppléance de l’absenteisme le Directeur reste sur 14 postes supplémentaires (6 infirmiers et 8 aides soignants).

La CGT et SUD ont fait une proposition chiffrée, concrète et réalisable au regard des budgets dédiés à l’investissement. Le Directeur Général n’y a pas répondu car il persiste à favoriser l’investissement immobilier au détriment de l’investissement Humain.

Face à l’irrespect de la Direction pour les personnels, les agents ont décidé de poursuivre leur grève de la faim. L’un d’entre eux reprend son travail vendredi matin sans s’être alimenté depuis 5 jours.

Venez les soutenir dans le hall de Dupuytren !


Vous trouverez en PJ les traces et courriers.